10 Mai : Journée Mondiale de l’Esclavage

Posté le 11 mai 2015 dans Culture
journee_esclavage_cle0b5c41

Monument contre l’esclavage à Stone Town, Zanzibar

L’esclavage se définit comme étant est la condition d’un individu privé de sa liberté, qui devient la propriété, exploitable et négociable comme un bien matériel, d’une autre personne. Les traites négrières, transatlantiques et orientales sont les plus emblématiques des pratiques esclavagistes, du fait de leur durée (plusieurs siècles), leur ampleur (plusieurs dizaines de millions d’esclaves), et leur impact historique notamment aux Etats-Unis et sur Afrique.

La France est le premier Etat et le seul qui à ce jour ait déclaré la traite négrière et esclavage « crime contre l’humanité », elle est également le seul Etat à avoir décrété une journée de commémoration.

Il existe trois dates de commémoration internationales : le 10 Mai, le 23 Août et le 2 Décembre.

  • Le 10 Mai, pour la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition En France, le 10 mai a été choisi en référence à la loi Taubira reconnaissant la traite négrière transatlantique et l’esclavage. Cette date a été choisie par l’ancien président de la République Jacques Chirac et de l’adoption par le Parlement et est entrée e vigueur depuis 2006.
  • Le 23 Août, marque la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition. Cette journée a été initiée par l’UNESCO en 1998 ou deux cent sept plus tôt, dans la nuit du 22 au 23 Août 1791, une vague de soulèvements d’esclaves éclata à Saint Domingue, ce qui a fortement contribuer à initier le processus d’abolition de la traite négrière dans l’ensemble des colonies européennes.
  • Enfin le 2 Décembre, pour la Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage. Cette date marque également, la date anniversaire de l’adoption par l’Assemblée Générale des Nations Unies, de la convention pour la répression et l’abolition de la traite des petres humains et de l’exploitation de la prostitution d’autrui en 1949.

Selon l’article 4 de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, « Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes ».

La célébration de cette journée, tout en s’inspirant de l’esprit de l’abolition de la traite des noirs, actualise le combat permanent contre toutes les autres formes d’esclavage moderne qui privent à de très nombreux êtres humains, leurs libertés et leurs droits les plus élémentaires à la dignité, au travail libre, à la vie tout simplement.

A cette occasion, le CNMHE (Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage) et Ministère de l’Education Nationale lance pour la première fois pour l’année scolaire 2015-2016 à l’occasion de cette journéée, un concours pédagogique national intitulé « La Flamme de l’égalité ».L’objectif étant de sensibiliser les enseignants sur la nécessité d’impliquer leurs élèves aux commémorations pour un devoir de mémoire.

Des sites à visiter : www.cnmhe.fr, www.un.org et www.comité-memoire-esclavage.fr

Partager cet article